Public statement by the national spiritual assembly of new zealand march 2019

La communauté bahá'íe de Nouvelle-Zélande réagit à l’attaque contre des musulmans à Christchurch

En réponse à l’attaque de deux mosquées lors de la prière du vendredi à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019, l’Assemblée spirituelle nationale des bahá'ís de Nouvelle-Zélande a publié une lettre ouverte exprimant sa profonde douleur et condamnant cette attaque.

L’Assemblée nationale est le conseil directeur des bahá'ís de Nouvelle-Zélande, et elle a offert ses prières « à la communauté musulmane et à tous ceux qui sont en deuil ». La lettre complète peut être lue ici.

Cette lettre, adressée à ses concitoyens néo-zélandais, s’adresse à nous tous dans son appel à un rapprochement en réponse à cette tragédie :

Examinons les forces sociales puissantes et destructrices qui ont mené à cette tragédie, et les pouvoirs encore plus puissants de l’esprit humain qui peuvent établir l’unité, la justice et l’harmonie dans notre société. Réfléchissons à notre identité commune, non seulement en tant que Néo-Zélandais, mais aussi en tant que membres d’une seule race humaine.

L’Assemblée nationale réfléchit également sur le rôle particulier des jeunes et des enfants dans la création d’un monde meilleur et se réfère à la responsabilité des adultes de contribuer à les guider :

Il est de la responsabilité des adultes de réconforter et de conseiller nos jeunes, de leur donner de l’espoir, d’écouter leurs points de vue et de soutenir leurs efforts de croissance personnelle et de changement social. Avec cet encouragement affectueux, les jeunes d’Aotearoa peuvent - selon les mots d’une prière bahá'íe bien connue pour les jeunes - « guide[r] les rebelles et les infortunés, libérer les captifs [et] éveille[r] les insouciants ».

Au Canada, la communauté bahá'íe du Canada a fait la déclaration suivante sur les médias sociaux : « Nous sommes profondément attristés par la récente attaque violente et terrifiante contre des fidèles lors des prières du vendredi dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Nous nous joignons à beaucoup d’autres pour prier et appeler à la paix, à la tolérance et à la compréhension religieuse à la suite de cette attaque. »

La Communauté bahá'íe du Canada fait également partie de la Conversation interreligieuse canadienne, qui a exprimé sa tristesse à la nouvelle des fusillades et s’est engagée à « apporter un soutien continu à toutes les communautés religieuses du monde entier qui sont persécutées ».

Abonnez-vous