Des dizaines de milliers de personnes célèbrent un bicentenaire partout au Canada
Célébration à Notre-Dame-de-Grâce, Québec

Des dizaines de milliers de personnes célèbrent un bicentenaire partout au Canada

Ces derniers jours, partout au Canada les bahá’ís ont célébré le bicentenaire de la naissance du Báb avec leurs amis et voisins. Plus de 1 000 célébrations ont eu lieu dans des quartiers, des villes et des centres-villes partout au Canada, et au moins 26 000 personnes y ont assisté.

Célébration à Guelph, Ontario
Oeuvre d'art de Reza Mostmand

Un instantané des images de ces célébrations est présenté ici.

Commémorée le 29 octobre, la naissance du Báb est considérée par les bahá’ís comme un jour saint férié. Elle est généralement marquée par des célébrations qui comprennent des prières, des expressions artistiques et des actes de service communautaire. Un deuxième jour saint a lieu le lendemain, marquant la naissance de Bahá’u’lláh, le Messager de Dieu annoncé par le Báb.

La célébration du 200e anniversaire de la naissance du Báb a fait du jour saint de cette année un moment mémorable. La Maison universelle de justice, le conseil de direction mondial de la communauté bahá’íe, a adressé une lettre pour l’occasion :

La multitude qui a reconnu le Báb a été exhortée à l’héroïsme, et sa remarquable réponse est consignée dans l’histoire. Que tous ceux qui sont conscients de l’état du monde, et des maux tenaces qui déforment la vie de ses habitants, entendent l’appel de Bahá’u’lláh à servir avec abnégation et loyauté — l’héroïsme de l’époque actuelle. Quoi d’autre pourra sauver le monde, sinon les efforts d’innombrables âmes qui font du bien-être de l’humanité leur principale, leur première préoccupation ?

La diversité des célébrations partout au Canada a révélé une communauté dynamique intimement liée à la société environnante. Réunis dans des domiciles, des centres communautaires et des espaces publics, les bahá’ís et leur entourage ont célébré l’apparition d’une nouvelle religion pour l’humanité. De Baker Lake aux îles de la Madeleine, de Charlottetown à la vallée de la Cowichan, les gens se sont rassemblés pour prier, entendre des histoires sur la vie du Báb, réfléchir sur la signification de ses enseignements et envisager des plans pour les traduire en actions.

Dans de nombreux endroits, les gens ont vu un film réalisé pour l’occasion. L’aube de la lumière a été commandé par la Maison Universelle de Justice pour raconter la vie et les enseignements du Báb et présenter des vignettes sur des personnes de différentes parties du monde. Le film montre que le monde continue de lutter contre bon nombre des injustices et des superstitions que le Báb a cherché à éliminer, et il montre comment les gens ont le courage d’œuvrer pour le mieux-être de la société.

Les célébrations du Canada s’inscrivaient dans le cadre d’un effort mondial visant à commémorer cet important bicentenaire, qui s’est traduit par une remarquable diffusion numérique d’événements et de photographies qui s’est déroulée sur 72 heures du lever du soleil sur Kiribati au coucher du soleil à Hawaii.