La 39e conférence annuelle de l’Association d’études bahá’íes

La 39e conférence annuelle de l’Association d’études bahá’íes

La 39e conférence annuelle de l’Association d’études bahá’íes pour l’Amérique du Nord, dont le thème sera « Advancing the Life of the Mind » [Faire avancer le monde de l’esprit] aura lieu du 6 au 9 août dans le Compté d’Orange en Californie.

La 33e conférence commémorative H. M. Balyuzi sera prononcée par Mme Nazila Ghanea, professeure agrégée, de droit international et de droits de la personne à l’Université d’Oxford. Son allocution est intitulée « Striving for Human rights in an Age of Religious Extremism » [la promotion des droits de la personne en cette période d’extrémisme religieux]. M. Shahriar Razavi, membre de la Maison universelle de justice, prononcera une allocution intitulée « Bahá’í Participation in the Public Sphere: Considerations Related to History, Concepts and Approaches » [la participation bahá’íe à la sphère publique — considérations sur l’histoire, sur certains concepts et approches].

Le thème de la conférence s’inspire d’une déclaration de ‘Abdu’l-Bahá qui a dit que le « pouvoir de la quête et de la recherche intellectuelle” était , “le fondement même de tout développement individuel”. Le thème de cette année cherche à favoriser la découverte “de nouvelles approches servant à générer de nouvelles connaissances et à les mettre en application” par rapport aux disciplines universitaires. Les personnes qui participeront à la conférence seront invitées à réfléchir à la pertinence des implications et vérités des enseignements bahá’ís pour divers métiers et divers domaines d’étude, et à leurs applications, et elles seront invitées à en consulter et à collaborer. Elles seront entre autres invitées à explorer des questions comme les suivantes : comment les enseignements bahá’ís peuvent-ils nous éclairer sur l’étude des préoccupations centrales des sciences économiques et politiques? Comment peuvent-ils nous guider dans nos recherches en histoire, en philosophie et sur le rôle de l’art dans la société? Comment peuvent-ils enrichir notre discours au sujet de la mise en application des sciences de la santé et de la vie? Comment les concepts bahá’ís nous permettent-ils de mieux comprendre le processus d’éducation et le développement des capacités humaines?

L’Association d’études bahá’íes a annoncé les gagnants des divers prix pour cette année. M. Paul Hanley recevra le prix distinction en recherche dans la catégorie livres pour son ouvrage intitulé Eleven. M. Vargha Dana recevra le prix distinction en recherche dans la catégorie des thèses d’études supérieures pour sa dissertation en vue d’une maîtrise en droit international et droits de la personne, intitulée Family Law and Citizenship: The Case of Egyptian Bahá’ís defended at The American University in Cairo — le dossier des bahá’ís d’Égypte], défendue en 2014 à l’École des affaires internationales et de la politique publique de l’Université américaine du Caire.

Les conférenciers qui prendront la parole durant les séances plénières incluront M. John Hatcher, professeur émérite à l’Université du Sud de la Floride qui parlera du cadre conceptuel de la réalité physique, et M. Nader Saiedi, professeur d’études bahá’íes au département de langues et cultures du Proche-Orient à l’Université de la Californie à Los Angeles, qui parlera de la nature et de la dynamique de l’oppression, de l’autonomisation et de la lutte contre l’oppression. D’autres sujets explorés par des conférenciers et en table ronde incluent : le rôle de la religion dans la société; la transformation de l’intérêt personnel en altruisme; et l’oppression et l’autonomisation.