La lettre ouverte des bahá’ís en faveur des droits de tous les iraniens

Les bahá’ís du monde prennent la République islamique d’Iran au mot. Dans une lettre ouverte au chef du système judiciaire iranien, l’ayatollah Mohammad Sadeq Larijani, la Communauté internationale bahá’íe souligne le contraste entre l’appel de l’Iran en faveur d’un traitement équitable des minorités musulmanes dans les autres pays et le sort qu’elle réserve à la minorité bahá’íe en Iran. Elle estime également que le respect des droits des bahá’ís de l’Iran serait le signal d’une société plus juste pour tous les Iraniens.

« Nous … demandons qu’il soit accordé aux bahá’ís de ce pays leurs pleins droits de citoyens afin qu’ils puissent réaliser leur aspiration la plus profonde à contribuer, avec leurs compatriotes, à l’avancement de leur nation », indique la lettre, « ce qui n’est rien de plus que ce que vous souhaitez légitimement pour les minorités musulmanes vivant à l’étranger. Les bahá’ís ne demandent qu’un traitement similaire », précise la Communauté internationale bahá’íe.

Le texte suivant est paru sur le site Web Des Bahá’ís du France.

Abonnez-vous