La naissance de Bahá’u’lláh

La naissance de Bahá’u’lláh

Plusieurs Canadiens étaient parmi les premiers pèlerins bahá’ís à visiter un lieu saint nouvellement restauré. Ils rentrent au Canada cette semaine juste à temps pour la célébration de la naissance de Bahá’u’lláh.

À la fin d’octobre, après des travaux de restauration et de conservation qui ont duré plus de trois ans, le Centre mondial bahá’í a ouvert ce site sacré aux pèlerins.

À la fin du dix-neuvième siècle, après plus de vingt ans d’emprisonnement et d’exil en Terre sainte, en raison de ses enseignements progressifs, Bahá’u’lláh, le fondateur de la foi bahá’íe visitait souvent une île tranquille formée par deux canaux, située près de la vieille ville d’Acre, aujourd’hui en Israël. Son fils, ‘Abdu’l-Bahá, y avait créé un jardin que Bahá’u’lláh appelait « Ridván », un mot qui veut dire « paradis ».

Les pèlerins ont eu l’occasion de connaître sur cette île bien ombragée, entourée de saules pleureurs et dont l’air est, en saison, parfumé de fleurs de jasmins et d’orangers, la même paix que l’on rapporte Bahá’u’lláh pouvait y goûter, il y a plus de 135 ans.

Un de ces pèlerins, Ron Jacobs de Brantford en Ontario, parlera de son récent pèlerinage lors de la célébration de l’anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, qui aura lieu à Dundas, en Ontario.

« L’île était magnifique, simplement magnifique », a-t-il dit. « J’ai été privilégié de pouvoir la visiter à ce moment. »

On attend une quinzaine de personne à la célébration de Dundas, où un groupe de musiciens interpréteront des chansons portant sur la vie et les souffrances du prophète-fondateur de leur Foi. On racontera une histoire sur Bahá’u’lláh quand il avait sept ans. Son amour de la justice l’avait incité à se rendre au palais du roi de Perse à cheval pour l’informer des actions injustes d’un collecteur de taxes.

À Sherbrooke au Québec, les organisateurs d’un programme plus intime, qui aura lieu demain au domicile de membres de la communauté bahá’íe, sont en train de sélectionner des textes tirés des Écrits saints qui font ressortir l’impact de Bahá’u’lláh sur l’histoire de l’humanité

Dans ses Écrits, Bahá’u’lláh propose un cadre devant servir à la reconstruction de la société humaine sur tous les plans : spirituel, moral, politique et philosophique.

Dans les autres villes du pays, les membres de la communauté bahá’íe organisent des programmes commémorant ce jour, un des neuf jours saints fériés du calendrier bahá’í.

Pour en savoir plus sur Bahá’u’lláh veuillez consulter The Life of Bahá’u’lláh: A photographic narrative..

Abonnez-vous