Les bahá'ís célèbrent la déclaration du Báb

Les bahá'ís célèbrent la déclaration du Báb

Le 24 mai, les communautés bahá’íes du Canada et du monde célébreront le jour de la Déclaration du Báb, un jour saint commémorant le début de la foi bahá’íe.

Deux messagers divins sont à l’origine de la foi bahá’íe, le Báb et Bahá’u’lláh. Le Báb était le héraut qui a préparé la venue de Bahá’u’lláh.

L’ère bahá’íe commence le 23 mai 1844, le jour où, dans la ville de Shiraz, en Iran, le Báb a déclaré sa mission. À cette occasion, il a prononcé les paroles suivantes à Mulla Husayn, la première personne à reconnaître cette mission : « Ô toi qui es le premier à croire en moi! En vérité je le dis, je suis le Báb, la Porte de Dieu, et tu es le Bábu’l-Báb, la porte de cette Porte. […] Cette nuit, […] cette même heure sera, dans les temps à venir, célébrée comme l’une des fêtes les plus grandes et les plus significatives . »

Bahá’u’lláh se réfère au Báb en disant « ma manifestation antérieure ». Après avoir annoncé sa mission, le Báb a envoyé Mulla Husayn à Téhéran pour qu’il y trouve Bahá’u’lláh. Celui-ci a immédiatement accepté le message du Báb, et a appelé tous ceux qui faisaient partie de son entourage à en faire de même. Ainsi, dès les premiers jours de la foi bahá’íe, le Báb et Bahá’u’lláh étaient unis en esprit.

Nous pouvons mieux comprendre la signification de ce jour saint bahá’í, qui a été appelé « une des fêtes les plus grandes et les plus significatives », si nous songeons aux grands changements qui sont survenus dans le monde depuis cette époque. Les bahá’ís croient que le Báb et Bahá’u’lláh ont libéré une énergie créatrice qui transforme tous les aspects de la vie de la famille humaine.

En parlant de Bahá’u´lláh, le Báb a écrit : « Si, au jour de sa révélation, tous ceux qui sont sur terre se soumettent à Lui, mon être se réjouira au plus profond de lui-même car tous auront atteint le couronnement de leur existence, auront été mis en présence de leur Bien-Aimé et auront reconnu la splendeur de celui qui est le désir de leur cœur, jusqu’à l’ultime limite accessible dans le monde de l’être . »

Bahá’u’lláh a écrit : « Une vie nouvelle anime en cet âge tous les peuples de la terre, mais personne n’en a découvert la cause ni perçu la raison . » Cette nouvelle vie se manifeste dans des choses comme l’explosion de connaissances, les mesures qui reflètent une conscience croissance de l’unicité de la famille humaine, l’établissement des Nations unies, la Déclaration universelle des droits de l’homme, des projets mondiaux visant à améliorer l’agriculture, l’hygiène et les soins de la santé, les efforts faits pour améliorer les normes et les lois internationales et la reconnaissance du besoin de promouvoir le statut de la femme et des filles.

Les débuts sont toujours spéciaux, qu’il s’agisse d’un mariage, d’une naissance ou de l’apparition d’une invention ou d’un nouveau processus. Combien plus spéciale encore peut-être cet anniversaire, celui de la déclaration du Báb, puisqu’il marque le moment de la naissance d’une nouvelle religion et d’une nouvelle collectivité? La communauté bahá’íe, qui compte environ cinq millions de membres, est présente pratiquement partout dans le monde. Les bahá’ís travaillent étroitement avec d’autres communautés, sympathisants, partenaires et collaborateurs pour réaliser les promesses du Báb et de Bahá’u’lláh que l’humanité vivra un jour dans la paix et la prospérité.