Traduction de prières bahá’íes en langue salish du littoral pour un nouveau livre de prières

Traduction de prières bahá’íes en langue salish du littoral pour un nouveau livre de prières

Un nouveau livre de prières bahá’íes comprend plusieurs prières en hul'q’umi'num', une langue salish du littoral parlée dans plusieurs dialectes de la côte ouest.

Le livre de prières a commencé comme un projet visant à compiler un certain nombre de prières bahá’íes pour commémorer le bicentenaire de la naissance de Bahá’u’lláh. La première édition a été publiée dans la réserve de Cowichan, mais elle ne comprenait pas encore les prières traduites.

La couverture du premier livre de prières intitulé « Ailes de grâce » porte l’image d’un collier perlé orné d’un aigle. Il comprend des prières sur le courage, la générosité, l’honneur, l’humilité, le respect, la reconnaissance et la confiance.

« Il est très courant chez de nombreux peuples autochtones du Canada de penser à leurs principaux enseignements en termes de sept vertus, car sept est considéré comme l’un des nombres sacrés souvent utilisés », a déclaré Deloria Bighorn, qui a contribué à la création de ce livre de prières.

« Il était assez facile d’identifier cinq ou six de ces vertus qui seraient communes à de nombreuses tribus, et nous avons ajouté la fiabilité ou la confiance comme l’une des vertus, car elle occupe une place si importante dans les enseignements des Bahá’u’lláh, » a-t-elle ajouté.

La nouvelle édition du livre de prières « Ailes de grâce » comprend également des prières bahá’íes en hul’q’umi’num’, une langue que le Conseil culturel des premiers peuples a qualifiée de « gravement menacée ».

Des efforts sont en cours pour revitaliser la langue, y compris son enseignement dans plus de 20 écoles de l’île de Vancouver.

Pour aider les lecteurs des prières à prononcer les mots hul’q’umi’num’, des vidéos ont été créées avec un certain nombre d’anciens récitant les prières. Le livre de prières comprend des codes QR qui renvoient aux vidéos YouTube de chaque prière récitée.

Les prières portent sur les thèmes de la guérison, des enfants, de l’unité et de la réflexion spirituelle:

Les prières ont été traduites à l’origine par une équipe de la famille de Robert George, un bahá’í de Cowichan qui vient d’une famille hul’q’umi’num’ ».

La couverture du livre est conçue pour refléter la culture des Salish du littoral. Il comprend un panier, une écope qui sert à retirer l’eau d’un canot, du cèdre et une plume d’aigle.

« Tout est très bien pensé, en particulier pour cette population », a commenté Mme Bighorn. « Je sais que les autochtones voient le livre de prières et pensent “oh, c’est pour moi”, je peux le donner à mon ami, à mon parent. »

Abonnez-vous