Une célébration des Ayyám-i-Há centrée sur les enfants et le service d’autrui

Une célébration des Ayyám-i-Há centrée sur les enfants et le service d’autrui

Depuis plus de 6 ans, un groupe d’amis de Vancouver Est enseigne aux enfants et aux jeunes du quartier de Strathcona et apprend sur l’éducation spirituelle des enfants et des jeunes. Les participants aux classes d’enfants bahá’íes et aux groupes d’autonomisation des préjeunes sont issus de différents milieux culturels et religieux.

Des enfants à la pêche pour un panier cadeau lors de la fête

Le 23 février, les participants d’une classe d’enfants de Strathcona ont organisé une fête pour célébrer les Ayyám-i-Há. Les Ayyám-i-Há sont une période du calendrier bahá’íe consacrée à l’offre de cadeaux, à l’hospitalité et au service des autres, et elle s’étend sur une période de quatre jours.

Vingt-deux enfants ont participé à la célébration qui a eu lieu dans un centre communautaire. Plusieurs jeunes d’un groupe du quartier dont l’activité a lieu au même moment ont offert leur aide. Le programme a commencé par des chants de groupe et des prières, suivis d’une présentation interactive sur les Ayyám-i-Há faite par un jeune du quartier.

Le jeune a posé aux enfants des questions comme « De quoi êtes-vous reconnaissant ? », « Comment pouvez-vous apporter de la joie à votre famille ? » et « Comment pouvez-vous aider quelqu’un qui est dans le besoin ? », ce qui a permis de centrer la célébration autour des thèmes de la joie et du service.

Après la présentation, les enfants ont été divisés en deux groupes où chacun d’eux a pris part à une activité artistique visant à promouvoir l’esprit de joie et de service de la fête des Ayyám-i-Há. Les enfants ont fabriqué de belles fleurs et décoré des oiseaux en papier comportant la citation « La joie nous donne des ailes » pour les offrir à leurs proches.

Les enfants et les jeunes ont joué à un jeu de danse et d’immobilisation, ainsi qu’à un jeu amusant de cadeaux des Ayyám-i-Há qui consistait à pêcher pour saisir un panier cadeau.

Les enfants étaient très enthousiastes à l’idée de rentrer chez eux avec leurs cadeaux et leurs nouvelles créations à offrir à leur famille. Après la fête, les jeunes ont réfléchi aux choses qui se sont bien passées et à ce qui pourrait être fait différemment la prochaine fois.

La jeune fille qui enseigne à la classe d’enfants a souligné à quel point la fête avait été amusante et simple. Elle a expliqué que le temps additionnel consacré à la planification et à la visite des familles avant la fête avait contribué à l’esprit de l’événement. Elle a ajouté qu’elle avait beaucoup appris sur la fête des Ayyám-i-Há, et dit combien elle aimait être avec les enfants et voir les sourires sur tous leurs visages.