Une exposition à Montréal commémore le bicentenaire de la naissance du Báb
(Photo: Louis Brunet)

Une exposition à Montréal commémore le bicentenaire de la naissance du Báb

Dans sa dernière exposition, l’artiste montréalaise Lorraine Pritchard s’inspire du bicentenaire de la naissance du Báb.

(Photo: Guy L’Heureux)
(Photo: Guy L’Heureux)

Le Báb est un prophète fondateur de la foi bahá’íe. Il a fondé une religion indépendante en 1844 annonçant l’apparition imminente de Bahá’u’lláh, qui a fondé la foi bahá’íe en 1863. Le 29 octobre, les bahá’ís du monde entier célèbrent le 200e anniversaire de la naissance du Báb en 1819.

« J’ai toujours été très inspirée par [les premiers écrits du Báb], la façon dont la calligraphie était placée sur la page, l’expression dans la ligne. Je travaille beaucoup avec les lignes, le mouvement et le rythme. Je ne voulais ni copier ni illustrer aucune de ces choses, mais c’était le point de départ de ce projet », a dit Mme Pritchard.

Mme Pritchard utilise également le concept de « circumambulation », un modèle de marche réfléchie autour d’un lieu sacré. Les pèlerins qui s’approchent du mausolée du Báb à Haïfa, en Israël, font souvent le tour du mausolée avant d’en franchir le seuil pour offrir leurs prières et supplications.

« J’ai toujours fait des pièces abstraites, mais celles-ci étaient liées à ce thème particulier et à ces idées que j’avais. Ces images ressemblent à une langue, mais n’en sont pas une, c’est ma façon de dessiner », ajoute Mme Pritchard. 

Un autre thème des écrits du Báb est la relation intime qui existe entre l’intellect et l’esprit, un aspect que les œuvres de Mme Pritchard évoquent également chez ceux qui les voient. « Je pense toujours que l’intellect et l’intuition sont liés… et nous ne savons pas vraiment comment ils se répondent l’un l’autre, mais ils travaillent ensemble. »

Lorsqu’on lui demande comment la vie du Báb peut nous interpeller aujourd’hui, Mme Pritchard répond que l’héroïsme et le drame de sa vie sont difficiles à comprendre. « Je suis bouleversée quand je parle du Báb… l’histoire dramatique de sa vie et des sacrifices qu’il a consentis, la nature révolutionnaire de sa vie… Mais le mystère de tout cela, des sacrifices qui ont été faits et du courage [de ses disciples], peut nous inspirer.

L’exposition de Mme Pritchard est présentée à la galerie Beaux-arts des Amériques (BADA) à Montréal du 17 octobre au 16 novembre 2019.